VISITES

Visites sur le blog

Création de ce blog le 29 mars 2014. Merci à vous tous de nous suivre !

mercredi 27 décembre 2017

Les poteries, objets domestiques

Les Reboul, une dynastie des potiers de Dieulefit et de son canton.


Avant de poursuivre la descendance de cette généalogie, faisons une humble pose sur ce métier artisanal la poterie, dont nos aïeuls en ont fait leur métier en commençant par Mathieu, potier de terre à Dieulefit.
La céramique fait sont apparition dans l’hexagone au néolithique il y a 6 à 7 000 ans avant J.C. Son invention dans le croissant fertile est sans doute fortement lié au développement de l’agriculture. Pour faire face aux besoins de stockage ou de cuisson des céréales et autres aliments, la poterie s’averra tout à fait adaptée puisque aujourd’hui encore elle reste utilisée quotidiennement par une grande partie de la population mondiale.
L’impacte de cette nouvelle technologie sur les populations fut très forte car au-delà de son aspect utilitaire, la céramique fut également un facteur d’identité culturelle et peut être de cohésion sociale.
L’évolution de la céramique c’est fait dans le temps mais également dans l’espace pour un temps donné.
Dans tous les cas, bien que la découverte de la céramique soit largement antérieure (vers le 30ème millénaire avant notre ère), l’apparition de la poterie est intimement liée à la sédentarisation des populations et au besoin croissant de récipients destinés à la conservation des récoltes ou à la cuisson des aliments.
Au Moyen Âge, les poteries sont des objets domestiques omniprésents : à la cuisine (jarre, cruche, oule, coquemar), à la table à manger (pichet, écuelle, jatte, plats, réchauffoir) où leur étanchéité est assurée par la glaçure, chez l’apothicaire (albarello, pots à onguents),couvre-feu, lampes de terre cuite, gourdes et tonnelets, instruments de musique, jouets et jeux, etc.
Ce matériau est privilégié pour l’abondance de la matière première, son faible coût et sa facilité de fabrication permettant de réaliser des objets en série. Dans le domaine de la conservation des liquides et aliments, elle est concurrencée en Europe à partir du XIVème siècle par le grès plus imperméable.
La préparation de l’argile. La terre, comme disent les potiers, venue de la carrière, était séchée, brisée, lavée, décantée dans les bassins proches de l’atelier. Après plusieurs mois de préparation, prête à être façonnée, elle était stockée dans un lieu humide « la masse » bien souvent une grotte.
Une enquête en 1832-1833 nous révèle que la poterie fine est fabriquée dans la Drôme par quatre-vingt-dix-sept fabriques employant 1015 ouvriers, ainsi réparties , pour le canton de Dieulefit : cinquante-deux fabriques à Dieulefit (690 ouvriers), vingt-sept à Poët-Laval, deux à Châteauneuf-de-Mazenc, trois à Souspierre (total de ces trente-deux fabriques : 270 ouvriers), trois à la Roche-Saint-Secret et une à Teyssières (total de ces quatre fabriques : vingt-trois ouvriers.

Un pacte entre potiers
Au 1er octobre, date à laquelle se crée un pacte entre potiers, véritable institution d’un trust. L’acte, incomplet, tiré d’un registre de Maître Provensal notaire, précise que « tous ensemble (les potiers présents) d’un animement de gré et de volonté », attendu qu’ils ont remarqué qu’ils allaient vendre leur production dans les mêmes localités circonvoisines, parfois les mêmes jours et heures, et qu’en conséquence il y avait mévente et concurrence, ils ont convenus de partager les « cartiers » et ont désigné les bénéficiaires  dans les différents territoire du canton.
La poterie une monnaie d’échange
La poterie était aussi une monnaie d’échange puisqu’en octobre 1604 Fortunat Reboul, potier de terre de Dieulefit, doit trois cents pots de terre bien cuits à Pierre Chalamel, en échange d’un âne noir, y compris le bât[1] de la bête. Ce Chalamel intitulé potier en 1590, achète la production d’autres potiers.




[1] Un bât est un dispositif permettant le port de lourdes charges par des mammifères quadrupèdes tels que l'âne, le cheval ou le buffle, utilisés comme bête de somme

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Tous les commentaires haineux, racistes, xénophobes ou portant atteintes à des personnes seront exclus.

Contactez-nous

Nom

E-mail *

Message *