VISITES

Visites sur le blog

Création de ce blog le 29 mars 2014. Merci à vous tous de nous suivre !

mardi 29 août 2017

Le Conseil municipal de Valréas, décide la démolition de la Tour du Berteuil .

Le 10 novembre 1892 de grands travaux sont décidés, reconstruction de l'abattoir, du grand lavoir du Tivoli, agrandissement du lavoir du chemin de Rousset, de l'horloge, de rues, mais par contre rejette (le Conseil municipal) le projet de création d'un réseau téléphonique urbain interdépartemental pour Vaucluse et prend la responsabilité de la démolition de la porte du Berteuil avec ce qui reste de rempart, puis revient sur sa décision (5 mai 1893) en vertu d'une délibération du 11 février 1875, demandant son classement comme Monument historique, approuvée par le Préfet, puis le 17 février 1896 redemande l'autorisation de sa démolition qui lui est refusée par une lettre préfectorale du 26 avril 1896.
Le 7 mars 1897, un membre du Conseil soulève à nouveau le problème de la Tour du Berteuil qui se détériore de plus en plus, un inspecteur des Monuments historiques devait l'examiner et donner son avis depuis la lettre du Préfet (26 avril 1896). Malheureusement cet inspecteur n'est pas encore venu et plusieurs maçons signalent cette tour comme menaçant ruine et inspirant craintes sérieuses.
Devant ces faits, le Conseil prie M. le Préfet de bien vouloir l'autoriser à procéder sans retard à la démolition de ladite tour.
En réponse à la demande du Conseil précédent (7 mars 1897), M. le Sous-Préfet, par sa lettre du 22 mars, informe le nouveau Conseil que la Tour du Berteuil n'était pas classée parmi les monuments historiques et n'étant pas affectée d'un service public, il appartient au Conseil, sous sa responsabilité d'en assurer la conservation ou d'en décider la démolition.
A l'unanimité, dans l'intérêt du service de la voirie, la tour du Berteuil doit être démolie et charge le Maire de faire le nécessaire en le mettant à l'adjudication ou en traitant directement de gré à gré avec un entrepreneur pour la démolition et le déblaiement de l'emplacement.

Sources : Valréas et « l'enclave des papes » - Jean Pagnol

A noter : 
Maire de Valréas au 29 mai 1871 - BLANCHIN-BERNARD
Maire de Valréas au 4 avril 1874 - Auguste Joseph de MERLES
Maire de Valréas au 24 avril 1890 – Flavien LEMOYNE
Maire de Valréas au 7 juin 1896 – Joseph DAURAND

Maire de Valréas au 17 avril 1897 – Antoine Luc GRAS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Tous les commentaires haineux, racistes, xénophobes ou portant atteintes à des personnes seront exclus.

Contactez-nous

Nom

E-mail *

Message *